Comprendre ses rêves

Permettez-moi, tout d’abord, de vous féliciter.
En prenant cette clé « Analyse de rêve » vous allez franchir une porte que des millions de personnes ont essayé d’ouvrir avant vous.
Vous allez entrer dans un univers absolument passionnant et unique : VOUS.

Même si vous me dites que ce geste a été «inconscient», que vous ne l’avez pas fait exprès… Vous l’avez fait et je vous en félicite. C’est le premier pas et vous l’avez fait.

Mon parcours

Une nuit, je reçus un rêve qui me choqua profondément. J’étais « K.O. debout » comme dirait le boxeur.

Ma compagne, en rentrant du travail s’inquiéta : «Mais tu es bien pâle, qu’est-ce qu’il t’arrive ?»
Je répondais sobrement : «J’ai fait un rêve (à l’époque je croyais que l’on ’’ fait ’’ un rêve) qui m’intrigue.»
«Tu devrais en parler au psychothérapeute. Il a fait des recherches pour cela.»

Je le rencontrais et, effectivement, il m’éclaira sur le sens de mon rêve.
Il ajouta, comme une intuition : «Si cela t’intéresse, il y a une formation qui va bientôt commencer. Tu devrais contacter Pierre Trigano ou Agnès Vincent, sa compagne.»

Quelques mois plus tard j’entrais à l’Ecole du Rêve et des Profondeurs.
Comment vous expliquer mon ressenti ? C’est un peu comme si, ce faisant, je découvrais enfin des gens qui respiraient le même air que moi. Je suivis les cours à Paris dont je sortis agréé : Analyste de rêves.

© Horizon Pictures

Et je continue.
A marcher vers moi, vers l’autre.
A chercher.
A essayer de comprendre ma voie.
A essayer d’aider l’autre,
Et à Te servir.

Puis, je poursuivis par un travail de recherche personnel pendant presque cinq ans avec une analyste jungienne.

La citation du jour
à méditer


Bien qu’il soit en droit d’attendre du médecin qu’il connaisse au moins les actions de l’inconscient sur sa propre personne et qu’on doive donc exiger de tous ceux qui se préparent à exercer la psychothérapie qu’ils se soumettent d’abord à une « analyse didactique », il n’en reste pas moins que la meilleure formation ne parviendra jamais à fournir la connaissance de la totalité de l’inconscient. Il est exclu que l’inconscient puisse être entièrement « vidé », pour la simple raison que ses forces créatrices sont toujours en mesure d’engendrer des formes nouvelles. La conscience, si vaste qu’elle puisse être, est et reste le petit cercle à l’intérieur du grand cercle de l’inconscient, l’île environnée par l’océan ; et, tout comme la mer, l’inconscient, lui aussi, donne sans cesse naissance à une foule innombrable et toujours renouvelée d’êtres vivants dont on ne peut espérer saisir toute la richesse.

Carl Gustav Jung
Psychologie du transfert, p 30

Mon savoir-faire

« Les gens qui croient possible d’édicter des règles générales sur l’interprétation des rêves n’ont certainement pas pris la peine d’étudier les premiers rudiments de la connaissance de ce qui fait l’esprit. »
Sur l’interprétation des rêves, p. 265 (CG Jung)

« Il est tout à fait stupide de croire qu’il existe des guides préfabriqués et systématiques pour interpréter les rêves, comme si l’on pouvait acheter tout simplement un ouvrage à consulter et y trouver la traduction d’un symbole donné. »
Essai d’exploration de l’inconscient, p. 81 (CG Jung)

« Dans les efforts que nous faisons pour interpréter les symboles qui figurent dans les rêves des autres, nous sommes presque constamment gênés par notre tendance à combler les lacunes inévitables de notre compréhension par la projection, c’est-à-dire par la supposition que ce que perçoit et pense l’analyste est aussi perçu et pensé par le rêveur. C’est pour surmonter cette source d’erreurs que j’ai toujours insisté sur l’importance qu’il y a à s’en tenir au contexte de chaque rêve particulier, en excluant toutes les hypothèses théoriques sur les rêves en général excepté celle que les rêves ont par quelque côté un sens. »
Essai d’exploration de l’inconscient, p. 103 (CG Jung)

« La connaissance de la nature humaine que j’ai accumulée pendant le cours de mes soixante ans d’expérience pratique m’a appris à considérer chaque cas comme un cas nouveau, pour lequel avant tout il me faut trouver une méthode d’approche particulière. »
Essai d’exploration de l’inconscient, p. 112 (CG Jung)

« L’essentiel est d’apprendre le langage propre de l’individu, et de suivre les tâtonnements de son inconscient vers la lumière. A chaque cas sa méthode. »
Essai d’exploration de l’inconscient, p. 113 (CG Jung)